Rohff

Biographie

Rohff

Bio

Rohff, de son vrai nom Housni Mkouboi, est un rappeur français d'origine comorienne né à Mbéni, au nord de la Grande Comore, le 15 décembre 1977. Il arrive en France en 1985 et grandit en banlieue parisienne à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Rohff est beaucoup influencé par le rap américain, notamment par Tupac, Dr. Dre ou encore Notorious Big, que l'on peut considérer comme sa source d'inspiration.

Housni naît à Madagascar mais grandit aux Comores, son pays d'origine, dans un coin paradisiaque de l'océan indien. Sa mère était alors une adolescente de 16 ans. Le couple se sépare après avoir mis au monde trois garçons. Secrétaire dans une banque, Mme Mkouboi part chercher du travail en France. C'est Housni qui la rejoint le premier. Il ne parle que le comorien (shikomori), un mélange de swahili et d'arabe. «J'ai redoublé d'efforts pour apprendre le français. Je suis attaché à cette langue.»

La petite famille, une fois réunie, déménage de Saint-Ouen à Vitry-sur-Seine en banlieue sud : «Je me rappelle encore du jour où on est arrivé, explique Housni. On montait les canapés, et il y a eu une course poursuite entre les condés et d'autres voitures. Je me suis dit : "Wouah, où on a atterri ?"» Le gamin est bon élève jusqu'à l'adolescence puis décroche : «J'ai fait les 400 coups, raconte-t-il, mais je n'ai jamais été trop loin. Ma culture comorienne m'a toujours permis de me reprendre à temps.» Pas voyou, il se voit plutôt comme un «cassoce», un cas social, suivi par un éducateur, qui «avait une pipe, des lunettes double foyer, des bottes de géant vert» et à qui il jetait des seaux d'eau depuis la fenêtre pour l'empêcher d'entrer. Aujourd'hui, il voudrait prendre des cours par correspondance pour passer son bac : «J'ai tout simplement envie de me cultiver. J'aurais pu aller en seconde générale, et je suis allé en BEP. Un conseiller de "désorientation" m'avait dit qu'en chaudronnerie, tu pouvais te faire 10 000 francs par mois. BEP structure métallique, c'était pas mon truc. Tous les matins, le prof te tapait sur les pieds pour voir si tu portais tes chaussures de sécurité.»

Son truc, c'était plutôt les baskets, le rap, écrire en studio jusqu'à pas d'heure, traîner dans la rue avec les copains de la Mafia K'1 Fry, se plaindre de l'État, du système, de la police. «Ma mère, elle tombait sur mes cahiers quand elle faisait le ménage, et elle se disait : "Mais qu'est-ce qu'il raconte mon fils ?" Elle, elle était fière de pouvoir dire que je ne manquais de rien. Moi j'écrivais qu'elle avait du mal à payer l'électricité. Alors, elle se sentait limite indigne.»

Plus que la prison ou les rumeurs, c'est de voir sa mère pleurer au tribunal qui lui a fait le plus mal. A la demande de cette dernière, il a voulu récupérer son cadet qui ne donnait plus de nouvelles, mais il y est allé armé à cause des rivalités du rap, des menaces de mort. Rohff se reconnaît volontiers «nerveux». «Très parano», dit plutôt un ami. Jalloud a porté plainte pour menaces, et toute la famille s'est retrouvée au tribunal. «Mon frère, je lui pardonne par devoir pour ma mère, mais je ne veux plus avoir affaire à lui. Voir notre vie étalée comme ça sur la place publique aurait pu nous rapprocher. Mais il a continué à dire ses conneries tout en souriant.» Aujourd'hui Rohff vit en couple avec ses deux garçons de 5 et 1 an : «Je les regarde dans les yeux, je suis heureux. Je voudrais leur donner ce que moi je n'ai pas eu : la présence d'un père.»


Liens de l'Artiste

 

© 2010 - 2018 Rap Us 2014 et Francais Hot New Hip Hop. Powered by HotNewRap Contact : hnrpromo@gmail.com

Rap2K